La valorisation des fruits des vergers

Question parlementaire

5. Oktober 2020

Question parlementaire de notre député François Benoy à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural et à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable concernant la valorisation des fruits des vergers.

Les vergers et prés-vergers sont caractéristiques pour le paysage luxembourgeois et jouent un rôle important à plusieurs niveaux. Au niveau écologique, ils mettent en réseau les biotopes, agissent dans la protection des sols et des eaux, servent d’habitat pour de nombreuses espèces animales et végétales et préservent une énorme diversité biologique. Les vergers constituent également une facette du patrimoine culturel du Luxembourg, donnant lieu à des fêtes de fruits, ainsi qu’étant à la base de savoir-faire horticultural et culinaire.

Au début du vingtième siècle, le Luxembourg disposait de 1,2 millions d’arbres fruitiers à hautes tiges. Depuis lors, plus de 80% ont été perdus, leur nombre étant passé à 200.000 aujourd’hui. Etant donné que les arbres fruitiers existants vieillissent et vont disparaître, la plantation de nouveaux arbres est essentielle pour enrayer la disparition des „Bongerten“ luxembourgeois et pour préserver la culture y liée.

Au niveau de l’alimentation, les vergers, prés-vergers et arbres fruitiers singuliers fournissent une nourriture saine, durable et locale. Néanmoins, en automne, l’on peut fréquemment observer des arbres pleins de fruits non cueillis et qui finissent par pourrir au sol. Ce phénomène pourrait s’expliquer par plusieurs raisons, notamment que les vergers ou arbres fruitiers sont abandonnés, ou encore que les propriétaires ne disposent pas des instruments, du temps ou du savoir-faire nécessaire pour valoriser ou commercialiser la récolte.

Dans ce contexte, je me permets de poser les questions suivantes :

  • Quel est l’état des vergers luxembourgeois et combien de variétés de fruits y sont représentées actuellement ? Existe-il un inventaire recensant les vergers et les cultures y représentées ?
  • Quelles mesures ont été prises ou sont prévues afin de maintenir et de promouvoir la présence de vergers et d’arbres fruitiers au Luxembourg, notamment sur les terrains agricoles et les terrains publics ? Existe-il des objectifs spécifiques à cet égard.
  • Est-il possible de quantifier les pertes alimentaires qui sont engendrées par des fruits non récoltés au Luxembourg ? Monsieur et Madame les Ministres peuvent-ils estimer combien de vergers sont abandonnés ?
  • De quelle manière les propriétaires privés de vergers, prés-vergers ou arbres fruitiers et les communes sont-ils soutenus pour mieux valoriser leurs fruits et prévenir le gaspillage alimentaire ? Est-ce que les propriétaires voire les communes sont sensibilisés sur les différentes possibilités ?
  • Quelles mesures sont actuellement mises en place pour valoriser ou rendre accessible au public les fruits des vergers sur les terrains de l’Etat ? Existe-il un inventaire des vergers publics dont le fruit puisse être récolté par les citoyens ?
  • Quelles autres mesures sont envisagées pour accroître la valorisation et la commercialisation des fruits des vergers au Luxembourg ? Dans ce contexte, le gouvernement jugerait-il opportun notamment de promouvoir des accords de distribution avec les cantines scolaires ou les restaurants sociaux ; de développer davantage de lieux de transformation (en jus, cidres, sirops, marmelades, pâtisseries… ) publiquement accessibles ; de soutenir des projets d’agriculture solidaire ; de faciliter la mise en contact de propriétaires de vergers inutilisés et de résidents à la recherche de fruits ; ou encore de rattacher les aides financières pour vergers à la valorisation des fruits ?

Question parlementaire

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don