Diplôme d’études spécialisées en psychiatrie adulte et en pédopsychiatrie avec l’Université du Luxembourg

Question parlementaire

27. April 2022

Question parlementaire de nos député-e-s Josée Lorsché et Marc Hansen à Madame la Ministre de la Santé et à Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche concernant l’organisation d’un diplôme d’études spécialisées en psychiatrie adulte et en pédopsychiatrie avec l’Université du Luxembourg.

Le rapport « État des lieux des professions médicales et des professions de santé au Luxembourg » de 2019 épingle la psychiatrie comme une des spécialisations en médecine les plus menacées par la pénurie de médecins. En outre, la pandémie du COVID-19 a, d’une part, mis en évidence l’importance des soins en santé mentale et, d’autre part, la pénurie flagrante de psychiatres et pédopsychiatres à laquelle le Grand-Duché de Luxembourg se voit confronté depuis des années.

Pour améliorer cette situation, un concept relatif à l’organisation d’un diplôme d’études spécialisées en psychiatrie adulte et en pédopsychiatrie à l’Université du Luxembourg a selon nos informations été présenté récemment à Madame la Ministre de la Santé ainsi qu’à Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Madame et Monsieur les Ministres :

  • Madame et Monsieur les Ministres sont-ils favorables à l’organisation à court terme d’un diplôme d’études spécialisées en psychiatrie adulte et en pédopsychiatrie à l’Université du Luxembourg? Endéans quel délai le concept présenté à Madame et Monsieur les Ministres serait-il le cas échéant réalisable ?
  • Est-ce que l’Université de Luxembourg a d’ores et déjà donné son aval pour l’organisation de la formation?
  • Combien de médecins psychiatres pourraient y être formés et dans quel délai la première promotion pourrait-elle en l’occurrence être prête à renforcer les rangs de leurs consœurs et confrères ?
  • Madame et Monsieur les Ministres sont-ils favorables à ce que des synergies soient créées à l’Université du Luxembourg entre les filières de neurologie et de psychothérapie déjà existantes et la future filière en psychiatrie, afin que le travail d’équipe, s’avérant incontournable dans la pratique, puisse être ancré dans le système dès les études ?

Question parlementaire

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don