L’investissement dans les réseaux électriques

Question parlementaire

26. März 2024

Question parlementaire de notre député François Bausch à Monsieur le Ministre de l’Économie, des PME, de l’Énergie et du Tourisme concernant l’investissement dans les réseaux électriques.

Un rapport récemment[1] publié par EMBER a examiné l’état actuel et l’avenir des réseaux de transmission nationaux de 35 pays européens dans le contexte de la transition énergétique. Le rapport met en lumière qu’une grande partie des réseaux électriques européens sont sous-préparés pour répondre à l’augmentation anticipée des capacités d’énergie renouvelable, tant en ce qui concerne les objectifs nationaux pour 2030 que par rapport aux projections de marché. Considérant que, en raison de leur complexité, les plans de réseau nécessitent environ deux ans pour être élaborés, ceci peut signifier qu’un plan de réseau publié en 2023 se base probablement sur des scénarios de développés en 2021 et  un objectif politique fixé en 2019. Seuls les gestionnaires de réseaux de transport (GRT) de quatre pays – la Croatie, le Danemark, la Finlande et les Pays-Bas – ont prévu des scénarios de capacité plus ambitieux pour l’énergie solaire et éolienne que les objectifs actuels de leur pays.

Selon le précité rapport, le réseau électrique luxembourgeois présente un niveau de performance élevé par rapport à celui d’autres pays européens. Cependant, il reste nécessaire d’effectuer des investissements supplémentaires au cours des prochaines années.

Considérant l’importance cruciale des réseaux électriques dans la transition énergétique, je souhaiterais solliciter les informations suivantes auprès de Monsieur le Ministre :

  • Comment Monsieur le Ministre interprète-t-il les conclusions de l’étude concernant le plan actuel du réseau électrique luxembourgeois[2] ?
  • Quels sont les projets d’investissement actuels du gouvernement dans les réseaux électriques de transmission, telle que la nouvelle infrastructure à très haute tension de 380 kV, et quels montants sont alloués à ces projets de renforcement de réseau ?
  • Quant au déploiement du plan d’action européen pour les réseaux, quelle est l’estimation des fonds nécessaires pour préparer les réseaux de transport et de distribution d’électricité du futur ?
  • Compte tenu du fait que le plan de réseau luxembourgeois de 2021 repose principalement sur des scénarios élaborés dans le cadre du Plan national en matière d’énergie et du climat (PNEC), comment Monsieur le Ministre évalue-t-il la possibilité d’envisager des scénarios de capacité pour les énergies renouvelables plus ambitieux que ceux établis dans le PNEC pour le prochain plan de réseau ?

[1] EMBER, Putting the mission in transmission: Grids for Europe’s energy transition (13.03.2024)

[2] creos, Network Development Plan 2040, Electricity Transmission Grid 2040 (2021)

Question parlementaire

 

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don