Creusement potentiel d‘ inégalités scolaires dans le contexte de l‘ enseignement à distance

Question parlementaire

14. Mai 2020

Question parlementaire de notre députée Josée Lorsché à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse.

Lors de la préparation de la rentrée scolaire au Luxembourg, l’impact négatif que l’enseignement à distance risque d’avoir sur les inégalités au niveau des compétences scolaires a occupé une place centrale dans les débats tant parlementaire que public.

Quant à la France, le Conseil scientifique de l’éducation nationale (CSEN) vient de publier à ce sujet sa liste de recommandations pédagogiques pour accompagner le confinement et sa sortie. Il y déplore entre autres une pénurie d’études chiffrées sur les conséquences du confinement et de l’ « école à la maison ». Pour pallier à ce manque, le CSEN recommande la réalisation de deux enquêtes, l’une auprès des familles et l’autre auprès des enseignants. Il souligne en outre l’importance de la collecte combinée de données quantitatives et qualitatives afin de pouvoir tenir compte des situations d’enseignement innovatrices et complexes éprouvées à travers le confinement et la sortie.

La question des inégalités scolaires et sociales est l’un des fils rouges parcourant l’analyse du CSEN. Dans cet ordre d’idées, le Conseil liste une « discipline émergente » parmi ses recommandations, à savoir l’éducation à la lecture critique des médias, domaine de compétence dont le lien aux inégalités socio-économiques des familles aurait ressorti clairement des expériences d’enseignement à distance. Cette compétence revêt d’une importance particulière en cette période où la compréhension de l’actualité et l’adoption de gestes responsables par les jeunes sont cruciales.

À propos du Luxembourg, l’Agence nationale pour l’Information des Jeunes (ANJI) vient de publier son rapport sur les Assises de l’Information Jeunesse qui ont eu lieu les 24 et 25 octobre 2019. Un des trois constats principaux de ce rapport est précisément le manque de compétences et de ressources des jeunes pour s’informer de manière objective via les médias.

Dans ce contexte, je voudrais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre :

1. Monsieur le Ministre peut-il confirmer que la problématique du creusement potentiel d’inégalités scolaires figurera parmi les priorités de toutes les études et évaluations relatives aux effets du confinement et plus particulièrement à l’enseignement à distance ?

2. Monsieur le Ministre entend-il approfondir l’analyse des effets de l’enseignement à distance afin d’en identifier ses forces et faiblesses ? Quelle sera la méthodologie par laquelle cette analyse sera réalisée le cas échéant ?

3. Des enquêtes auprès de familles et d’enseignants telles que revendiquées par le CSEN en France figurent-elles parmi les approches envisagées au Luxembourg ? Dans l’affirmative, Monsieur le Ministre prévoit-il appliquer une méthodologie mixte, à savoir quantitative et qualitative, au vu de la complexité des questionnements ?

4. Monsieur le Ministre peut-il confirmer le manque de compétences et de ressources du côté des jeunes pour s’informer de manière objective via les médias, tel que relevé par l’ANJI ? Quelles sont le cas échéant les démarches que Monsieur le Ministre veut mettre en œuvre afin de remédier à cette problématique ?

Question parlementaire

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don