Nouvelle méthode pour recueillir les échantillons nécessaires au dépistage du COVID-19

Réponse QP

23. September 2020

Réponse à la question parlementaire de notre Député Marc Hansen à Monsieur le Ministre de l’éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et à Madame la Ministre de la Santé au sujet d’une nouvelle méthode pour recueillir les échantillons nécessaires au dépistage du COVID-19.

En date du 17 août, le Ministre de l’Éducation autrichien a présenté la stratégie de prévention et de dépistage du SARS-CoV-2 dans les écoles autrichiennes à partir de la rentrée scolaire 2020. L’approche, qui n’est pas sans rappeler le « Large Scale testing » (LST) mis en place chez nous, consistera à tester 15.000 jeunes et 1.200 enseignants toutes les 3 semaines afin de détecter le virus dans la population scolaire.

Pour effectuer ces tests, l’Autriche compte faire appel à une méthode novatrice consistant à effectuer un gargarisme avec une solution saline pendant 60 secondes qui est ensuite récoltée dans un tube. La méthode, qui ne provoque ni douleurs ni autres inconforts physiques, se prête particulièrement à être utilisée auprès des enfants. Afin d’optimiser l’utilisation des ressources, un pooling de 10 échantillons sera effectué. Seulement en cas de résultat positif, les échantillons seront testés individuellement.

Dans ce contexte, je voudrais poser les questions suivantes à Monsieur et Madame les Ministres :

  • Quelle est, suivant l’état des connaissances actuelles, la fiabilité de la méthode qui sera employée en Autriche ?
  • Cette méthode pourrait-elle être appliquée à la partie du LST qui a trait au milieu scolaire ?
  • Hormis les avantages au niveau du confort de la personne testée, la méthode susmentionnée ainsi que le pooling par 10, au lieu de 4 actuellement en usage chez nous, pourrait-elle permettre des économies en ressources (temps, personnel, matériel) ?

Question parlementaire

Réponse

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don