Masques protecteurs

Question parlementaire

12. Juni 2020

Question parlementaire de nos député-e-s François Benoy et Stéphanie Empain à Madame la Ministre de la Santé, à Madame la Ministre de l’Intérieur et à Monsieur le Ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire au sujet des masques protecteurs.

Au cours du mois de mai, chaque résident-e du Luxembourg âgé-e de 16 ans au moins a reçu une invitation pour le retrait de 50 masques protecteurs auprès de sa commune de résidence. Les frontaliers ont eux aussi reçu une invitation pour le retrait de 50 masques dans un des 12 centres de retrait établis à cette fin. La mise à disposition de 36 millions de masques protecteurs à usage unique a été rendue possible grâce aux efforts considérables entrepris au fil des derniers mois pour augmenter les stocks luxembourgeois en matériel de santé.

Étant donné que la pandémie du Covid-19 est un problème mondial et que beaucoup de régions du monde font face à un manque d’approvisionnement en matériel médical et de protection pour affronter la pandémie, une des idées qui circulent est de distribuer les masques protecteurs non-retirés par les résident-e-s luxembourgeois-es et frontaliers aux pays partenaires de la coopération luxembourgeoise.

Dans ce contexte, nous aimerions demander les renseignements suivants :

1. Considérant que 50 masques par personne ont été mis à la disposition tant des résidents que des frontaliers, le gouvernement a-t-il déjà dressé ou prévoit-il de dresser un bilan quant au nombre de masques effectivement distribués ou récupérés par les citoyens dans les différentes communes ? La ventilation par résident-e-s et frontaliers en fait-elle partie ?

2. Suite aux efforts d’approvisionnement de matériel de santé de la part du Luxembourg, de combien de masques non encore utilisés le secteur public luxembourgeois dispose-t-il à l’heure actuelle ? Quelle est la durée maximale de conservation de ces masques ?

3. Partant des expériences acquises au fil des derniers mois, quelle est la quantité de masques que le gouvernement considère comme stock suffisant pour la réserve nationale ?

4. Quels sont les types et quantités de masques qui sont employés dans les plans d’urgence gouvernementaux ?

5. Au vu de la nécessité d’une solidarité mondiale face à la pandémie du Covid-19, le gouvernement envisage-t-il la redistribution des masques non-retirés par les résident-e-s luxembourgeois-es et frontaliers, voire les masques « en surplus » du stock national aux pays partenaires de la Coopération luxembourgeoise ?

Question parlementaire

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don