L’interdiction des nitrites dans la charcuterie

Réponse QP

24. Februar 2022

Réponse à la question parlementaire de notre député Marc Hansen à Madame la Ministre de la Santé concernant l’interdiction des nitrites dans la charcuterie.

En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé la charcuterie comme « cancérigène avéré pour l’homme » (Groupe 1) en s’appuyant sur des preuves suffisantes concernant le cancer colorectal. La cancérogénicité est notamment attribuée aux nitrites et nitrates ajoutés dans la charcuterie afin d’allonger leur durée de conservation et éviter l’oxydation.

Un rapport parlementaire de l’Assemblée Nationale du 13 janvier 2021 plaide pour un bannissement progressif d’ici à 2025 des sels nitrités dans la charcuterie. Les parlementaires mettent en avant la dimension sociale de cette problématique : « les catégories socio-professionnelles les plus précaires sont les plus consommatrices de charcuterie, mais aussi les plus exposées au risque de cancer colorectal. L’enjeu de la protection de la santé des plus humbles – et de celle de leurs enfants – est donc intimement lié à la question d’une éventuelle interdiction des additifs nitrés dans la charcuterie. »[1]

Dans ce contexte, je voudrais avoir les renseignements suivants :

  • Existe-t-il des réflexions au Luxembourg quant à l’interdiction progressive des sels nitrités ? Dans la négative, quelles sont les raisons qui justifieraient le maintien de l’usage des substances susmentionnées dans la charcuterie ?
  • Comment la politique pourrait-elle le cas échéant accompagner, voire soutenir les producteurs nationaux dans le processus d’interdiction progressive des sels nitrités ?

[1] https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion-eco/l15b3731_rapport-information#

 

Question parlementaire

Réponse

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don