Les guêpes

Question parlementaire

3. Juli 2020

Question parlementaire de notre député François Benoy à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable et à Madame la Ministre de l’Intérieur concernant les guêpes.

Les guêpes font partie des insectes pollinisateurs qui fécondent les plantes à fleurs de notre environnement. Au-delà de leur rôle en tant que pollinisateurs, les guêpes détruisent également des nuisibles et parasites en tant qu’insectivores. Ils jouent également un rôle sanitaire, limitant l’expansion de moisissures et d’agents pathogènes et accélérant la décomposition, puisqu’ils qu’ils éliminent des fruits pourris, des restes de viandes et utilisent du bois pourri.

Les guêpes sont en activité du mois d’avril jusqu’à la fin de septembre. C’est principalement au milieu de l’été que les guêpes peuvent entrer en conflit avec l’humain, si les insectes sont dérangés. Dans ce contexte, il est important à noter que la majorité  de ces cas de « conflits » ne se produisent que pour deux des quinze espèces de guêpes sociales que l’on peut trouver au Luxembourg. La majorité des autres espèces de guêpes présentes au Luxembourg ne sont que peu agressives.

Notons que depuis la réforme des services de secours en 2018, l’élimination des nids de guêpes ne fait plus partie des missions principales du CGDIS,  sauf en cas de danger réel et imminent pour la population.  Notons également que la loi du 18 juillet 2018 concernant la protection de la nature et des ressources naturelles dispose que toute destruction non justifiée d’espèces animales sauvages est interdite.

Dans ce contexte, j’aimerais demander les renseignements suivants :

1. Combien d’espèces de guêpes se présentent actuellement au Luxembourg ? Est-ce que la population de guêpes a augmenté dans les dernières années ? Dans l’affirmative, quelles en sont les principales raisons ?

2. Dans quelle mesure les services de secours ont-ils été sollicités par la population luxembourgeoise pour évacuer des guêpes au cours des cinq dernières années (chiffres ventilés par année) ? Combien de fois les services de secours sont-ils effectivement intervenus dans ce contexte (chiffres ventilés par année) ?

3. De quelle manière et où les services de secours éliminent-t-ils les nids ?

4. Quelles autres initiatives ayant l’objectif d’assister les résidents luxembourgeois dans le contexte d’une présence de guêpes dans leurs alentours sont soutenues par le gouvernement ? Ces initiatives sont-elles fortement sollicitées ? De quelle manière et avec quelle fréquence ces initiatives apportent-elles leur assistance ?

5. Dans quelle mesure les campagnes de sensibilisation sur les guêpes menées par le gouvernement sont-elles considérées un succès ? Le gouvernement entend-il sensibiliser davantage sur ce sujet ? 

6. Si un nid de guêpes est situé à la proximité immédiate d’un endroit souvent fréquenté par des personnes, quelles méthodes sont à conseiller ou déconseiller pour diminuer le potentiel de conflit entre l’homme et la guêpe, pour déplacer le nid voire pour éliminer ce dernier ?

7. Si des personnes souhaitent intervenir pour déplacer ou éliminer un nid, sont-elles tenues à demander une autorisation, de se faire conseiller ou de se faire assister ?

8. Les entreprises de désinsectisation nécessitent-elles un agrément si elles souhaitent opérer au Luxembourg pour intervenir dans le contexte d’une présence de guêpes ? Dans l’affirmative, quelles conditions doivent-elles remplir ? Les entreprises sont-elles tenues à sensibiliser les clients sur les mesures qui permettraient la coexistence entre les guêpes et l’homme et qui éviteraient l’élimination d’un nid ? Est-ce que les activités et pratiques des entreprises de désinsectisation sont contrôlées, notamment quant à leur conformité à la loi concernant la protection de la nature ? Dans la négative, Madame la Ministre jugerait-t-elle opportun d’introduire un tel contrôle ?

Question parlementaire

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don