La phagothérapie

Question parlementaire

12. Mai 2022

Question parlementaire de notre député Marc Hansen à Madame la Ministre de la Santé et à Monsieur le Ministre de la Sécurité sociale concernant la phagothérapie.

La phagothérapie, développée et utilisée avec un certain succès dès les années 1920, consiste à utiliser des virus bactériophages, les prédateurs naturels des bactéries, pour lutter contre des infections. Or, avec l’apparition des antibiotiques, cette technologie a été délaissée par les pays occidentaux et est aujourd’hui absente de la pharmacopée européenne.

Cependant, compte tenu de la propagation de souches bactériennes multirésistantes aux antibiotiques, cette technologie constitue une alternative, ou du moins un traitement complémentaire. De nos jours, c’est principalement la Géorgie et l’institut Eliava à Tbilissi qui est connue pour l’utilisation de la phagothérapie dans le traitement des infections bactériennes. Des patient.e.s du monde entier s’y rendent afin de bénéficier de ce traitement, souvent après l’échec de traitements par antibiotiques.

En Belgique une réglementation spéciale a été adoptée qui permet d’utiliser les bactériophages dans le cadre d’une préparation pharmaceutique magistrale (préparée sur ordonnance pour un patient spécifique) et depuis 2007, l’hôpital militaire « Reine Astrid » accepte des patient.e.s dans un service spécialisé en phagothérapie.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre :

  • Est-ce que des patient.e.s affilié.e.s à la sécurité sociale au Luxembourg ont été transféré.e.s dans un service de phagothérapie à l’étranger au cours des 10 dernières années ?
  • Dans l’affirmative, de combien de patient.e.s s’agit-il ?
  • La phagothérapie est-elle actuellement remboursée ?
  • Dans la négative, la phagothérapie pourrait-elle être incluse dans la nomenclature ?

Question parlementaire

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don