Formations « Vivre ensemble au Grand-Duché de Luxembourg »

Question parlementaire

27. Juli 2022

Question parlementaire de notre députée Djuna Bernard à Monsieur le Ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse au sujet des formations « Vivre ensemble au Grand-Duché de Luxembourg ».

La présentation d’un certificat « Vivre ensemble au Grand-Duché de Luxembourg » fait, dans la majorité des cas, partie des conditions que les personnes voulant acquérir la nationalité luxembourgeoise doivent remplir. Il s’agit d’un certificat émis par le Service de la formation des adultes aux personnes qui ont suivi 24 heures de cours ou qui ont participé à un examen. Les cours comprennent trois modules d’une durée totale de 24 leçons, se penchant sur les droits fondamentaux des citoyen.ne.s, les institutions étatiques et communales du Luxembourg, ainsi que l’histoire du Luxembourg et l’intégration européenne.

Selon nos informations, il existerait un retard  de plusieurs mois dans le versement des salaires des formatrices et formateurs engagé.e.s par l’État pour dispenser les cours du certificat précité, ce qui risque de mettre le personnel dans une situation financière difficile.

Dans ce contexte, je me permets de poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre :

  • Combien de personnes ont reçu le certificat « Vivre ensemble » suite à leur participation au cours voire à l’examen depuis l’entrée en vigueur de la loi du 8 mars 2017 sur la nationalité ? Combien de personnes dispensent actuellement les formations précitées ? Le nombre de formatrices et formateurs est-il suffisant pour garantir le bon fonctionnement de la certification « Vivre ensemble » ?
  • Monsieur le Ministre peut-il confirmer qu’il existe des retards dans le paiement des formateurs et formatrices enseignant les cours « Vivre ensemble » ? Dans l’affirmative, quelle est la durée du retard, et quelles en sont les raisons ?
  • Encore dans l’affirmative, quand Monsieur le Ministre estime-t-il pouvoir reprendre le versement des salaires et comment compte-t-il éviter ces problèmes à l’avenir ?
  • Est-ce que des formateurs et formatrices d’autres cours sont également concerné.e.s par des retards de versement des salaires?

Question parlementaire

 

All d'Aktualitéit

Gitt Member

Schreift Iech an

Ënnerstëtzt eis

Maacht en don